L’Angelot maudit

PoetryAlbum Dit Zutique > L’Angelot maudit

book

Toits bleuâtres et portes blanches

Comme en de nocturnes dimanches

 

Au bout de la ville sans bruit,

La Rue est blanche, et c’est la nuit.

 

La Rue a des maisons étranges

Avec des persiennes d’Anges.

 

Mais, vers une borne, voici

Accourir, mauvais et transi,

 

Un noir Angelot qui titube

Ayant trop mangé de jujube.

 

Il fait caca: puis disparait:

Mais son caca maudit paraît,

 

Sous la lune sainte qui vaque,

De sang sale un léger cloaque !

Louis Ratisbonne

A. Rimbaud