French News

“Arthur Rimbaud, l’exilé d’Abyssinie” – La Criox, Loup Besmond de Senneville

Article d’actualite et photo de La Criox

Arthur-Rimbaud-Ernest-Pignon-Ernest_1_730_796Crédit photo: La Criox / Ernest Pignon-Ernest. / Josse/Leemage/Adagp, Paris 2016

r1-mini LE CHOIX DU SILENCE (4/5). Après avoir composé de fulgurants poèmes, le jeune Rimbaud cesse d’écrire à 20 ans et quitte l’Europe pour marchander en Afrique.

S’il y a un silence qui intrigue, c’est bien celui-ci. Pourquoi Arthur Rimbaud, auteur d’une œuvre fulgurante, au cœur de son adolescence, cessa-t-il soudain d’écrire pour aller marchander dans la Corne de l’Afrique ? Le silence poétique entourant ce jeune prodige après 1875 a traversé le XIXe et le XXe siècle. Et la question n’en finit pas d’obséder, au risque de devenir un lieu commun de la littérature moderne.

Comment expliquer une telle rupture ? Elle fut moins brutale qu’il n’y paraît. « Ce silence a plusieurs raisons », explique André Guyaux, directeur, à la Sorbonne, du centre de recherche sur la littérature française du XIXe siècle, et éditeur des Œuvres complètes du poète publiées par La Pléiade. Première d’entre elles : le poète n’a jamais trouvé sa place dans le milieu littéraire parisien, malgré ses efforts. Et qui l’accueille plutôt fraîchement en 1874 lorsqu’il rentre seul de Bruxelles, et que Verlaine dort en prison dans la capitale belge, après une violente rixe ayant opposé les deux amants.

« Sa vie littéraire est un échec »

Au milieu des années 1870, le poète n’est parvenu à faire publier que quatre poèmes. « Sa vie littéraire est un échec, et Rimbaud en tire les conséquences »,poursuit André Guyaux. Verlaine esquisse quant à lui la piste du dessèchement poétique, en reprenant les mots du poète Tristan Corbière : « Elle est éteinte/Cette huile sainte,/Il est éteint/Le sacristain ! »

« Que pouvait-il faire d’autre que de la poésie ?, interroge André Guyaux. Il avait inventé une forme libérée du vers, des dérèglements métriques, avait pratiqué la poésie en prose, s’était essayé au poème sans ponctuation. Du point de vue de la recherche des formes, il était arrivé à une frontière. Rimbaud n’allait pas se mettre à écrire des romans ou du théâtre ! » Plus prosaïquement, son départ semble avoir aussi des causes matérielles : sans métier, sans mécène, Rimbaud a besoin d’argent.

Dans tous les cas, la décision de Rimbaud est tout sauf le fruit du hasard. Dans Départ, un poème publié dans Les Illuminations, il avait d’ailleurs prévenu : « Assez vu. La vision s’est rencontrée à tous les airs./ Assez eu. Rumeurs des villes, le soir et au soleil, et toujours. » … r2-mini – La Criox, Loup Besmond de Senneville

Lire la suite sur http://www.la-croix.com/Culture/Livres-et-idees/Arthur-Rimbaud-exile-Abyssinie-2016-07-28-1200778755

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s